Château de cartes.
Le monde est devenu un grand château de cartes
Tout prêt à s’écrouler, dès qu’un pays s’écarte 
Des strictes disciplines, imposées par tous ceux
Qui mènent une danse et un jeu dangereux.
Quand le monde, malade, sur ses jambes vacille
Ils s’empressent alors, d’y mettre des béquilles 
Pour quelques pas de plus, en direction du gouffre
Qu’importe si déjà, tant de peuples en souffrent.
La terre où l’on vit, chaque jour se dérègle 
Puisqu’ils ne veulent pas, en respecter les règles 
À faire comme si, ils seront les plus forts 
Bien que les faits leur donnent, la preuve qu’ils ont tort.
Le présent est chargé déjà de lourds nuages
L’avenir se dessine en inquiétants présages 
Ils continuent pourtant d’entretenir les flammes 
Du feu qui nous consume car ce sont des infâmes.
C’est ainsi que l’on danse tout au pied des volcans
Depuis Herculanum, Pompéi et bien d’autres
Car comment concevoir que tout ce qui fut nôtre 
Peut ainsi disparaître en aussi peu de temps ?
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com