Une envie.
Une envie de rire, m’a saisi tout soudain
Dans ce plaisir de vivre, que je tiens dans mes mains
Une envie de vivre m’envahit chaque fois 
Que je vois ton sourire, qui se tourne vers moi.
Une envie de pleurer, est montée à ma gorge
Dans cette peine à vivre, que certains jours nous forgent 
Une envie de mourir s’est emparée de moi
Quand je t’ai vue partir, et t’éloigner de moi.
Une envie de rire m’a surpris quand j’ai su
Combien sont dérisoires la plupart de nos buts
Une envie de pleurer est née dans la foulée 
Quand j’ai compris enfin que nous étions perdus.
Même rire ou pleurer sont pourtant inutiles
Devant ce triste drame et nos efforts futiles
Seul l’amour qui nous meut, seul celui qui nous reste
Méritent l’émotion qui naît de simples gestes.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com