Un pion
On a beau faire, on a beau dire
À cette vie tous on s’arrime
On se demande à quoi ça rime.
Mais si on l’aime, est-ce le pire ?
Aimer la joie, aimer les rires
Frôler qui sait aussi l’abîme
Le temps qu’on a est si infime
Qu’on voudrait bien le retenir
Chacun y va de son chemin
Selon ce qu’est son vrai destin
Chacun y va de ses questions
Le temps, la vie se rient de l’homme
Ce sont eux qui tiennent la gomme
Car ce champion lui n’est qu’un pion.
Pierre-Jean BOUTET