02 mai 2019

Si j’avais un crayon

  Si j’avais un crayon. Si j’avais un crayon pour dessiner le monde Je n’y changerai rien pas même une seconde Car ce n’est dans les corps que réside l’erreur Je sais qu’elle se cache tout au fond dans les cœurs. Si j’avais un pinceau pour colorer le monde Je ne toucherai pas à la planète ronde Car ce n’est pas sur elle qu’est la pire noirceur Je sais qu’elle réside plutôt dans bien des cœurs. Si j’avais un pouvoir sur le cours de ce monde Ce serait pour traquer d’abord la bête immonde Celle qui alimente au fond... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mai 2019

Un élan

  Un élan. La vie me fut donnée dans un élan un jour Sans connaître le fruit de la fusion des corps Geste que les humains font parfois par amour  Sans même bien savoir quel en sera le sort Sans connaître le fruit de la fusion des corps Qui de la vie d’un autre dessine alors le cours Sans trop se soucier que d’avoir son accord Puis-je c’est au désir qu’on succombe toujours. Qui de la vie d’un autre dessine alors le cours Les doutes s’il y en a, jetés par dessus bord Sans jamais qu’on devine s’il est léger ou... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

Mon histoire

  Mon histoire. Au gré du temps qui va je déroule mes pas Malgré les aléas toujours, toujours j’y crois Certes ma peau se ride et se durcit mon cœur  Je suis en tout avide, avide de bonheur. Au fil de ces noirceurs qui salissent le monde En dépit de ces voiles encore, encore j’ai espoir Certes flottent les peurs dont beaucoup sont immondes J’ai une sainte horreur, horreur au noir de croire. À force de détruire et jusqu’à leur maison Les hommes ont perdu, perdu toute raison  Certes beaucoup le nient, et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

Jolie coupable

    Jolie coupable. Ah la jolie surprise en ouvrant les volets Voilà que le printemps venait de s’envoler Une seule couleur habillait l’alentour Celle de la colombe qui roucoule d’amour. Je vêtis la tenue qui convient bien au froid Je partis d’un bon pas pour parcourir l’endroit Les buissons avait pris de nouvelles parures Celles de gros choux-fleurs bien plus gros que nature. Les sapins se dressaient mais au bout de leurs branches Des boules de cotons qui faisaient qu’elles penchent Le chemin était tout... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

Funambules

  Funambules. Nous sommes funambules sur nos cordes de vie Souvent on y titube, le gouffre nous sourit De nos pas malhabiles nous prenons tous les risques  De chance ou de malheur elle nous joue tous les disques. Nous sommes attirés autant que repoussés  Par les figures hideuses qui vont nous éprouver  Nous sommes trop charmés par toutes ses sirènes  Pour se laisser tomber et puis quitter la scène. Alors on se raccroche à ce fil que les Parques Peuvent à tout instant couper c’est là leur... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

Dans l’air

  Dans l’air. Dans l’air en ce temps là flottait une insouciance Non celle du présent où étaient des souffrances Celle de l’avenir tant on avait confiance Que tout irait bien mieux en beau pays de France. S’y enseignait si bien cette idée de progrès  Au regard d’un passé si riches de dangers Famines, épidémies avaient été vaincues Demain serait radieux, on était convaincus. L’humanité comptait à peine trois milliards La terre à les nourrir ne se montrait avare On accédait déjà à des activités  Qu’on... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mai 2019

Frères de sang

Frères de sang. Deux souliers sont posés près du poêle qui ronfle  Aux semelles usées, aux chevilles qui gonflent Deux souliers à sécher qui se reposent un peu Avant de repartir ils sont bien près du feu. Les pieds qu’ils contenaient en font bien tout autant La peau en est fripée de sueur et de sang La marche a été longue dans la neige et le vent La chaleur du foyer les calme et les détend. Deux souliers craquelés et dont le cuir se fend La graisse a déserté de leur peau trop longtemps Les lacets sont défaits et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

La question

La question. Viens toujours un moment où la question surgit La question qu’on ne veut entendre à tout prix La pensée tout soudain dont on reste surpris Qui naît quand de l’action est libéré l’esprit. On se pose, on s’arrête on se demande alors Qu’est-ce que je fais ici ? Pourquoi tous ces efforts ? Dans quel but je m’agite, pour un peu de confort Ou simplement survivre en attendant la mort ? La voie celle qu’on suit, l’avons nous bien tracée  C’est celle des ancêtres que l’on a empruntée  Sans trop se... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

Nuits

  Nuits. N’existe de chemin que celui que je suis Aussi de lendemains que de soleil ou pluie N’avons-nous pour destin que ce temps qui s’enfuit  On le tient dans ses mains que c’est déjà la nuit. N’existe dans mon cœur que l’amour de ma mie Aussi de doux refrain que ses mots qui me prient N’avons-nous de festin que l’amour ou l’ennui On les tient dans ses mains tout au cœur de nos nuits. N’existe de lointains que nos rêves à l’esprit Ainsi sont d’autres gains dans les flous qu’on défie N’avons-nous de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

Trou noir

  Trou noir. Au sein des galaxies se cachent des trous noirs  Ils s’y trouvent tapis invisibles et froids Occupés d’absorber en des festins sans fin Tout ce qui s’aventure trop près de leurs confins. Au cœur de nos esprits en avons de semblables De ces pensées si sombres qu’elles seraient capables D’y voir s’y noyer le moindre de nos espoirs Surtout lorsque la lune se cache certains soirs. Le pouvoir d’attraction qu’a sur nous l’insondable Cet attrait du néant sur les esprits instables Quand la vie perd ses... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]