02 mai 2019

Voyage et retour

  Voyages et retours. Bien des gens se reprochent de n’avoir pu connaître Que leur propre foyer et les terres autour Il rêve de partir du lieu qui les vit naître Loin de cette maison où ils vinrent au jour. L’attrait qu’ont les chemins ou les ports sur ces êtres  Qui sont tous à leurs yeux de possibles fenêtres  La forte séduction des routes et de la mer Sur les rêves nourris par tous les sédentaires. Bien d’autres qui regrettent une vie trop nomade  Quand le tour de la terre a pris des couleurs... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mai 2019

Meme langage

  Même langage. Au delà de ses yeux je perçois des mystères  Que j’essaie de percer en tentative vaine Je n’y vois chaque fois qu’une belle lumière  Qui est toute à l’image de son âme humaine. Souvent elle ne dit mot et c’est son seul regard Qui m’intime silence quand je suis trop bavard Ce regard qu’elle pose plus qu’elle ne le jette M’invite à une pause que jamais ne regrette. Pour décoder ses yeux c’est au coin de ses lèvres Que je vois s’esquisser quand lui seul se soulève  Un sourire moqueur... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

Toute en dou ...ceur

    Toute en dou...ceur. Lorsque j’étais enfant c’était ma Tati Dou  Ce nom qui me plaisait tant il sonnait si doux Mes souvenirs d’alors sont beaux comme l’enfance Quand nous nous retrouvions à Bram chaque vacances. Me reviennent en mémoire des images en vrac Je me souviens d’avoir découvert Camurac  Elle m’y fit apprécier la cueillette des fraises Avec elle toujours je me sentais à l’aise. Elle aimait la nature les arbres et les fleurs Elle était optimiste en dépit des malheurs Était bonne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

Sans caire de vacarme

  Sans faire de vacarme. L’amour s’en est allé sans faire de vacarme Une page est tournée dans la vie qui s’étire  Qui n’a alors versé sur son sort quelques larmes J’en connais qui pourtant s’efforceront d’en rire. Une page est tournée dans la vie qui s’étire  Quand s’inscrira au feu hélas ce nouveau drame  J’en connais qui pourtant s’efforceront d’en rire En songeant qu’après tout le rire tout désarme . Quand s’inscrira au feu hélas ce nouveau drame  La question est posée de ce qu’il nous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

Quand nos e rits se croisent

  Quand nos écrits se croisent. Que je me plais à lire tous ces textes sublimes Qui naissent sous la plume de mes ami(e)s poètes  Je me délecte tant sur ces vagues de rimes Qui repoussent les ombres qui flottent dans ma tête. Combien de beaux voyages, de rêves et de leçons  Qui m’ont été offerts par tous ces beaux talents Je les en remercie et sans plus de façons Que celles qu’ils ont mises dans ces textes élégants. Vous connaissez mon faible pour les alexandrins Mais j’apprécie aussi la poésie sans... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

Délétères

  Délétères. La terre à nos pieds nous apparaît immense Dans ce petit village dominé par sa tour Déjà de la planète beaucoup on fait le tour Elle ne l’est autant que certains le pensent. La boule est si petite dans cet espace immense Depuis qu’on peut la voir en un joli spectacle  La terre à leurs pieds nous apparaît miracle  Elle l’est bien plus que certains ne le pensent. Notre monde n’est pas un caillou comme un autre Il héberge la vie pas seulement la nôtre  La fine pellicule où elle prit... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mai 2019

Dans des bulles

  Dans des bulles. Dois-je les faire entendre ainsi mes lamentos Dire encore et encore des hommes tous les maux Tous ceux qu’ils ont subis et tous ceux qu’ils infligent Au point que de stupeur, ma plume là se fige ? Devrai-je bien plutôt, pour le temps qu’il nous reste Rappeler et chanter la beauté de leurs gestes Ceux par lesquels ils créent des œuvres inoubliables Car de cela aussi ils demeurent capables. Quel étrange destin que celui de l’espèce  Qui sait tout à la fois créer, anéantir  Alors... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

Pas de pause

    Pas de pause. Faut-il prendre parti de n’avoir pas de prises Surtout lorsqu’à son tour, on a les tempes grises ? Doit-on songer à soi et à vivre au mieux Aux rêves d’avenir, dire alors adieu ? Qu’ont pensé nos aïeux, lors de ces pestes noires  Quand tant étaient frappés, ont-ils perdu l’espoir Impuissants qu’ils étaient devant ce mal immonde Était-ce alors pour eux comme une fin du monde ? Quand l’homme d’aujourd’hui réunit des pouvoirs Que personne n’a eu même aux heures de gloire Il a acquis... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

Ne pas rester assis

  Ne pas rester assis. Une phrase un jour m’a fort posé question «  Si ne reste à présent que de rester assis A quoi me sert de vivre, en attendant la mort ? » A n’en jouir pour moi même sans m’inquiéter du sort De tous ceux après moi qui s’interrogeront. Pourquoi n’avoir rien fait pour prévenir le pire ? Alors que vous saviez, vous n’avez fait que rire Qu’auriez-vous à présent pour tout ça à nous dire ? Pour vous justifier de nous savoir mourir ? Vous demeuriez assis devant notre avenir ! Ce sont les mots... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

Élégance

Élégance. Voilà un mot que j’aime, je parle d’élégance  Point la vestimentaire celle à laquelle je pense Plutôt celle du cœur, elle est plus discrète  Ou celle de l’esprit, elle bien plus secrète. Elle ne met jamais son poids dans la balance Elle a l’humilité de ne mener la danse Elle préfère agir à l’abri des lumières  C’est toujours en silence qu’elle répond aux prières. Elle a dans le geste l’harmonie naturelle Que les choses sincères portent toutes en elles Elle use de ces mots dont aucun ne vous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]