De jolies promenades.
Mille et une saynètes que je voudrais conter
Qui au cours de l’enfance m’ont souvent enchanté 
Souvenirs combien tendres et combien émouvants 
Quand les yeux de l’adulte ouvrent ceux de l’enfant.
Mille et un moments qui constitue au fond
Le socle sur lequel les gens je crois se font
Ces trésors en mémoire où on aime puiser
Lorsqu’il y a dans l’armoire des choses à aimer.
Je m’offre par exemple de jolies promenades
Pleines de nostalgie tant j’aime ces balades
Dans ces vieilles maisons pleines de souvenirs
Que j’ai dans mon enfance pu souvent parcourir.
J’y revois cette chambre à l’armoire immense
Sa commode de marbre, l’édredon sur le lit
Les persiennes ajourées où la lumière danse
Et puis le pot de chambre qui nous servait la nuit.
Je visite les pièces aux fauteuils avachis
Les grandes cheminées à l’âtre bien noirci
La table tout au centre de la salle à manger
La cuisine d’où sortait les plats a savourer.
Et le grand escalier aux marches qui craquaient
Sous nos pieds empressés quand on le dévalait 
Le jardin aux allées si bien gravillonnées 
Où poussaient les légumes dans le grand potager.
Ces fêtes de famille qui se renouvelaient
Toujours aux mêmes dates, année après année 
Où on se retrouvaient enfants à cousiner 
Dans des courses endiablées autant qu’échevelées.
J’espère aujourd’hui offrir tels souvenirs
À mes petits enfants que j’aime voir courir
C’est un si grand plaisir que de les accueillir
S’en souviendront-ils un jour à l’avenir ?
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com