Enivrons-nous.
Donnez-moi du léger, des choses qui ne pèsent
Posez-moi sur le cœur et l’âme des fadaises
Que je plane un peu et que je sois à l’aise
Que je ne pense plus à tomber des falaises.
Dites-moi des mots doux, rassurants, ordinaires
Des choses familières qu’elles soient terre à terre
Qu’elles parlent d’un présent tout chargé de lumières 
Surtout pas d’avenir, écoutez ma prière.
Montrez-moi tout ce beau que l’on a sur la terre
Tous ces grands animaux à l’allure si fière 
Même les escargots qu’on trouve dans les mers
Et ces coquelicots qui fleurissent en parterres.
Chantez-moi de ces airs qui exigent une danse
Venez vite avec moi pour que nos corps balancent
Fredonnez comme moi une chanson à boire
Et puis enivrons nous pour surtout ne rien voir.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com