Sans faire de vacarme.
L’amour s’en est allé sans faire de vacarme
Une page est tournée dans la vie qui s’étire 
Qui n’a alors versé sur son sort quelques larmes
J’en connais qui pourtant s’efforceront d’en rire.
Une page est tournée dans la vie qui s’étire 
Quand s’inscrira au feu hélas ce nouveau drame 
J’en connais qui pourtant s’efforceront d’en rire
En songeant qu’après tout le rire tout désarme .
Quand s’inscrira au feu hélas ce nouveau drame 
La question est posée de ce qu’il nous faut vivre
En songeant qu’après tout le rire tout désarme 
Et que la vie réserve des surprises bien pires.
La question est posée de ce qu’il nous faut vivre
Choisissons nous vraiment le calme ou les alarmes
Le temps seul le dira qui lui peut tout tarir
Qu’il s’agisse des peines ou bien de tous nos charmes.
Choisissons nous vraiment le calme ou les alarmes
Ou le hasard est là à nous faire courir ?
Qu’il s’agisse des peines ou bien de tous nos charmes
L’heure un jour viendra où ils viendront mourir.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com