03 mars 2019

Après la pluie....

Après la pluie.... Quand la vie est facile tout nous semble normal Lorsque le soleil brille n’est-ce pas idéal ? Quand notre ciel est clair dépourvu de nuages Nous n’avons de questions, nous n’avons de messages. Quand surgissent un jour devant nous des obstacles Nous craignons tant l’échec, porteur de nos débâcles  Que nous crions toujours à quelque injustice Accusant dieu sait qui de nous mettre au supplice. Et nous allons ainsi de tempêtes en naufrages  De belles éclaircies en délicieux passages,  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mars 2019

Les occasions manquées.

Les occasions manquées  Elles sont de nos regrets les occasions manquées  Lorsque l’on n’a pas su, que l’on n’a pas osé  Elles demeurent à jamais au rang de ces peut être  De ce qu’on aperçut sans franchir la fenêtre. On n’aime évoquer ces occasions manquées  Sauf là dans le secret de nos mémoires mortes On n’ose avouer ce que l’on a raté  De n’avoir su ouvrir et à temps de ces portes. Combien on les rumine les occasions manquées  Et on ne se pardonne d’être hélas passé  À côté... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Dans l’urgence.

  Dans l’urgence. Sans jamais s’arrêter au moindre point virgule Sa prose va de l’avant et jamais ne recule Pouvoir tout dire avant que sa vie ne bascule Ne lui reste qu’une heure dans ses derniers calculs. Laisser un témoignage de toute cette horreur Dire je reste un homme par delà la terreur Tant d’hommes assassinés il y a une erreur  Je parle à la raison et je parle au cœur. De ces vies démolies en laisser une trace Avant que sans mémoire le temps ne les efface De ces destins brisés en faire... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Conditionnement.

Conditionnement. Qui sait si la fourmi qui à mes pieds promène Se pose des questions sur la vie qu’elle mène  Son destin est tracé dès sa venue au monde Elle n’en déviera serait-ce une seconde. Jamais elle ne s’écarte des gestes programmés  Tous ceux qui pour l’espèce sont les plus efficaces Jamais elle ne se demande si elle doit les aimer  Si elle devrait se montrer perspicace. Les hommes que nous sommes eux pourtant s’interrogent Sur leur place ici bas, sur le sens de leur vie Partant sur ce prétexte... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Ce que l’on conçoit bien s’enonce clairement.

« Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement Et les mots pour le dire arrivent aisément »   Qui n’a pas de Boileau endossé ce précepte  Et n’est pas par ces mots devenu son adepte ? Que voilà un conseil qui parle à la conscience Dès lors que celle ci puise dans l’expérience   Quand votre pensée court sur l’un de ces chemins Tant de fois emprunté qu’elle n’a jamais besoin De chercher le bon mot pour s’exprimer en clair Comme une mélodie dont elle sait trop bien l’air.   Mais devant... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Nos traces éphémères.

  Nos traces éphémères. Si vous aviez des doutes sur vos traces éphémères Allez sur Facebook ou quelque autre réseau  Vous y vivrez quelque temps je l’espère  Des marques d’amitiés ou même des bravos. Ne tentez pas le diable restez y cramponnés  Car dès que vous cédez, vous y disparaissez  Cessez même un jour, ou moins de publier Le trou que vous laissez est aussitôt comblé. Ce ne sont après tout que des lieux d’expression Certains peuvent aussi dire des lieux de perdition Si vous n’y avez... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mars 2019

Les portes de mes rêves.

Les portes de mes rêves.   À jamais sont ouvertes les portes de mes rêves Moi seul en ai la clef, moi seul ai sur les lèvres  Le sésame qui sait par magie les ouvrir Cette envie de les vivre, aussi d’y revenir.   Quand je parle de portes ce sont parfois des quais D’où partent mes bateaux toutes voiles dehors La mer comme les vents sont alors mes laquais  Servants tous mes desseins quand je chasse au trésor.   Ces portes sont aussi ces charmes de l’orient De facétieux génies, ou des tapis volants ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Réhabilitons les barbouzes.

    Réhabilitons les barbouzes   On les comptait jadis par poignées de douze  En ces temps reculés où régnaient les barbouzes Ces époques obscures où c’est à flots qu’le flouze Aimait la politique à ce point qu’il l’épouse.   Personnages masqués jouant des rôles troubles Étant des diplomates même parfois les doubles À travers des missions que bien sûr on camoufle  Et qu’on ne peut mener si on est en pantoufles.   Voilà que tout soudain il est ressuscité  Il a même un nom public et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Le mal de toi.

Le mal de toi. Lorsque je tends l’oreille dans le vent il me dit Qu’il porte des merveilles en murmures assourdis Des paroles tendresses qui sont venues à moi De ces mots qui me pressent de revenir vers toi. Quand je lève le nez vers la pluie qui me baigne Je sens parmi les gouttes qui mon visage atteignent Des odeurs oubliées qui me mettent en émoi  Des senteurs que j’aimais, quand elles venaient de toi. Parfois lorsque je marche ici ou n’importe où  Je sens sous ma semelle rouler quelques cailloux Ils... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Le fleuve

  Le fleuve. ( essai d’Ourobos no 2) C’est comme dans la vie, tant de choses pleuvent Tant d’événements en constituent le fleuve Plus qu’on n’en peut compter, plus qu’on n’en peut aimer Tant nombreuses les graines, que la vie va semer On se plaindra bien sûr d’y être malmenés  On ne sait jamais bien où elle va nous mener Mais quand le soleil brille qui va alors s’en plaindre Qui va se rappeler tout ce qu’il faut en craindre Innombrables beautés qui demeurent à peindre Et toutes ces étoiles qu’on ne pourra... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]