26 mars 2019

La nouvelle peste

La nouvelle peste. Ils fuyaient par milliers hors des grandes villes Échapper à la peste était leur seul mobile Ce qui lors leur semblait un pays de cocagne C’était n’importe où, surtout à la campagne. Ils fuyaient les croix blanches aux portes des maisons L’odeur des cadavres et des affreux bubons Les bruits de charrette qui grinçaient dans la rue Les regards méfiants et les proches perdus. Ils s’enfuyaient tout droit, pourvu d’être très loin De l’atroce fléau qui leur semblait sans frein Impuissants remèdes,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2019

Un automne

  Un automne. Cette année là l’automne avait pris ses quartiers Plus tôt mais ça n’étonne dès la fin de l’été  Sur les berges du lac il venait flamboyer Des couleurs d’incendie que lui seul peut oser. C’était un carnaval, c’était un mur brûlant  Les feuillages semblaient dessiner une toile Où un peintre volait tout le feu des étoiles  Pour le jeter à l’eau, pour le lancer au vent. Les sommets contemplaient à leur pied le prodige Mais ils étaient si vieux que bien plus ils exigent Un automne de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

Alpha émotions

  Alpha émotions  Amour est le premier et le mérite bien Bonheur plus que bêtise je mettrais en second Caresse je vous rassure je place encore bien Désir je vous assure fait encore des bonds Emotion j'essaie de toujours éprouver Force me donne une vie à rêver Gratitude j'ai pour nos parents aimants Honte j'ai j'avoue, de ne les voir souvent Inspiration j'y puise quand les temps sont trop durs Joie je m'y adonne quand les raisins sont murs Kaléidoscope j'aimerai que soit vécue ma vie... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

Dans la lumière glauque

Dans la lumière glauque. J’approche, une lumière attire mon regard Quand elle m’est apparue, surgie de nulle part Ses doux reflets verdâtres semblent ceux d’un bocal Ses éclats un peu glauques viennent en fait du canal. A ce moment du jour où le soleil décline  Et que l’eau réagit au ciel qui la taquine Marécages et forêts peuvent offrir ce spectacle Derrière les bouleaux qui n’y font guère obstacle. Je ne sais pas pourquoi je songe au Grand Meaulnes Qui se serait perdu en barque sur le lac Qui n’a jamais trouvé... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

La petite chapelle

  La petite chapelle Qu’est donc ce bâtiment au milieu de la plaine Peut être une chapelle à un saint dévouée  Et quel pèlerinage vaudrait donc cette peine De traverser à pied cet espace isolé ? Elle gît sereine par les oiseaux survolée  La crête des collines dépasse son clocher Quelques bosquets parsèment la lande désolée  Ce sont des champs autour sans doute labourés. De quel passé étrange est-elle le témoin  Si loin de toutes granges, pour qu’on en prenne soin Jadis comme l’on sait on... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

Nous mettre à l’envers

Nous mettre à l’envers. Quand il s’est envolé sur un rayon de lune On a dit de Pierrot qu’il était courant d’air Quand alors à son tour il a saisi sa plume  On a lors dit de lui qu’il faisait de l’écume  Vois le pauvre Pierrot sur son croissant là-haut Qui verse bien des larmes en recherchant ses mots Recueille cette encre pour en nourrir tes vers Car les pleurs de Pierrot nous mettent à l’envers. Quand il s’est échappé sur un doux air de danse On a dit d’Arlequin qu’il n’était qu’inconstance Quand alors sur... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2019

Tomber de haut

Tomber de haut. Mon âme qui s’égare parfois aussi s’exalte Dans ce cas pas question de faire une halte Elle ignore les freins, comme ce qui l’accable De suivre son chemin, serais-je alors coupable ? Elle ne veut de repos, elle aspire à l’éther  Mais là-haut l’air est rare et souvent l’on s’y perd On y perd tous ces mots qui paraissaient si clairs Oh qu’il n’est pas facile d’embrasser l’univers ! Lors tous mes vers sublimes ont sombré dans l’abîme  Plus tu t’es élevé plus dure sera la chute Alors ainsi rêver... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

A la pêche

À la pêche. Quand je m’assieds ainsi les yeux dans le vague Libérant mon esprit pour qu’il capte la vague  Où il ira surfer dans des rouleaux d’écume  Où il pourra se perdre plus vite dans la brume Là où vivent les idées, les images et les sons Qui sont dans ces milieux comme de vrais poissons  Que je m’en vais pêcher, je n’ai pas d’hameçon Juste comme un filet fait pour les papillons. Quand je m’assieds ainsi autour plus rien n’existe Je me suis évadé sur les voies de l’artiste Qui cherche à deviner... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Tout est précaire

  Tout est précaire. Au milieu des volutes d’une fumée d’encens Parmi des airs de flûte à la couleur des vents L’esprit fait la culbute ouvrant de nouveaux sens Attention à la chute comme on en voit souvent. Au milieu d’un festin aux mille victuailles Avec le ventre plein de trop de boustifaille Le cœur qui se soulève ce n’est de trop d’amour Attention pas de trêve pour l’estomac trop lourd. Au milieu des victoires après d’après batailles Avec tout cet orgueil qui monte à la tête  On devient vulnérable de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Garder les pieds sur terre.

  Garder les pieds sur terre. Ne rêvons-nous parfois d’échapper à la gangue Étrange sentiment que cet enfermement On le retrouve pourtant et dans toutes les langues La terre est trop petite pour nos esprits errants. C’est dans l’infiniment petit qu’on trouve une ouverture Combien donc d’univers dans une goutte d’eau C’est vers l’espace immense qu’on tente l’aventure Y-aurait-il des êtres qui vivent tout là-haut ? Garder les pieds sur terre est-ce une punition ? Admirer la nature n’est-ce une occupation Propre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]