Les promesses de l’automne 

 

Quand tu vois s’estomper tous les feux de l’été 

Ne vois-tu flamboyer les couleurs de l’automne

Les amours du printemps alors ont bien été 

Mais ceux de la saison sont ceux qui nous étonnent.

 

Automne nous invite à la mélancolie 

Quelle façon pudique pour qu’on ne l’envie

La vie y est farouche puisqu’elle sent l’hiver

Elle réchauffe ta couche si du moins tu l’espères.

 

L’automne mériterait un album à lui seul

Ne pose pas trop tôt lors sur lui un linceul

Il tiendra ses promesses de plus douces caresses

Mais toi de ton côté, jamais d’aimer ne cesse.

 

Tout âge est différent comme sont ses plaisirs

L’essentiel n’est-il pas d’écouter ses désirs 

L’automne nous invite à vivre et à rire

N’attends pas que l’hiver en vienne à te saisir.

 

N’essaie pas de revivre ces souvenirs enfuis

Pense à maintenant, vis à fond aujourd’hui

Tu peux si tu y crois encore réveiller 

Toute la joie de vivre qui s’est ensommeillée.

 

Automne est si plein de ces douces promesses

Les temps rouges et or peuvent être de liesse

Accueille ces moments, goûtes en la caresse

Ne perds pas plus de temps car celui-ci te presse.

 

Pierre-Jean BOUTET