La petite chapelle
Qu’est donc ce bâtiment au milieu de la plaine
Peut être une chapelle à un saint dévouée 
Et quel pèlerinage vaudrait donc cette peine
De traverser à pied cet espace isolé ?
Elle gît sereine par les oiseaux survolée 
La crête des collines dépasse son clocher
Quelques bosquets parsèment la lande désolée 
Ce sont des champs autour sans doute labourés.
De quel passé étrange est-elle le témoin 
Si loin de toutes granges, pour qu’on en prenne soin
Jadis comme l’on sait on comptait des miracles
En des temps plus troublés, on croyait aux oracles.
Moi je m’y suis rendu jusqu’à ce lieu de culte
Je ne suis pas versé dans les choses occultes 
Mais elle m’appelait comme un aimant le fer
Je n’y puis résister pas par peur de l’enfer,
Séduit par la magie de son simple appareil
J’entrais dans ce refuge dépouillé d’ornements
Certes je n’y trouvais là aucune merveille
Juste un lieu propice à mon recueillement.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com