Garder les pieds sur terre.
Ne rêvons-nous parfois d’échapper à la gangue
Étrange sentiment que cet enfermement
On le retrouve pourtant et dans toutes les langues
La terre est trop petite pour nos esprits errants.
C’est dans l’infiniment petit qu’on trouve une ouverture
Combien donc d’univers dans une goutte d’eau
C’est vers l’espace immense qu’on tente l’aventure
Y-aurait-il des êtres qui vivent tout là-haut ?
Garder les pieds sur terre est-ce une punition ?
Admirer la nature n’est-ce une occupation
Propre à nous satisfaire, nourrissant nos passions
Moi ce que j’explore, c’est toutes ces dimensions.
Il n’existe aucun mur pour un esprit curieux
L’ignorance est immense serait-on même un dieu
Bien plus qu’une prison ce qui est la menace
C’est de ne pas savoir quelle est notre place.
Place sur cette terre, place dans l’univers
Investis du devoir de nourrir ce miracle
Cette vie merveilleuse, cet étonnant spectacle
Et de ne point lui nuire par nos actes divers.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com