Sa voix.
Tout autant que César que voilà un vainqueur
« Veni vidi vici » il a toujours à cœur 
Mais vous l’avez-vous vu vivre aussi sans peur
Elle est parfois victime quand sévit le violeur ?
Car si l’on dit un V c’est aussi une lettre
Elle va elle vient, entre ces deux peut être 
Vivement elle vit selon ses propres voies
Et il veut que vraiment on entende sa voix.
Elle croit tant au vrai qu’elle en veut au mensonge
Elle rêve souvent au beau pays des songes
Bien sûr elle voyage au gré des vents violents
Elle a bien des visages qu’on ne voit pas souvent.
Ses mille visiteurs aiment sa véhémence 
Pour sûr y a des voyeurs mais c’est sans importance 
Bien sûr y a des voyous auxquels aussi on pense
Seules comptent les violettes qu’on offre à vingt ans !
Certains voudraient voler ses reflets vif argent
Elle sait ce qu’elle vaut et pour ça se défend 
Elle a mille vies mais vote volontiers
Pour les vers du poète quand il est inspiré.
Pierre-Jean BOUTET