Quand X prime.
Puisque personne n’ose le mettre aussi en prose
Lors ce but je me fixe, de vous parler de X
Inévitablement de lui je fais un mix
Sans pour cela verser dans des couleurs trop roses.
Avec lui on ne sait vraiment dire son nombre 
Car entre six et dix, l’écart jette une ombre
On le trouve à la fin de bien des mots en -oux 
Rarement au début où il ne joue ses coups.
A part dans xylophone où faut pas être aphone
C’est dans xénophobie qu’il rime avec haï 
Je préfère Xérès qui rime avec caresse
C’est un peu un xenope à l’air très interlope.
Dans notre belle langue il y a 131 mots
Qui commencent par X, ce n’est pas mon propos
Tous très imprononçables presque incompréhensibles
Rarement dans nos vers on les trouve utiles.
Sa popularité ne tient qu’à une chose
Qu’à tous ces films osés qui traitent de la chose
Où point besoin de mots avec ou sans X
Car c’est d’abord l’image que dans ces cas on fixe.
C’est aussi on le sait une lettre de taille
Quand associée au L elle dira la taille
XL a XXXL ça donne pas des ailes
Quand on doit se plier à d’aussi grands modèles.
Je dois tirer un trait sur cette lettre mixte
Bien trop inconvenant ce serait si j’insiste
J’ai hélas épuisé les quelques rares pistes
Où cette lettre X joue parfois les touristes.