Jolie J.
Avec la lettre J, c’est un tout autre jeu
Je l’aime elle est jolie, tout autant qu’elle est joie
Jamais elle ne joue non plus à contre emploi
C’est bien joue contre joue qu’elle dit notre émoi.
Comment être jaloux s’il n’y a pas d’enjeu
Envolés les jurons, lorsque moi je dis je
Envolés les jupons, si j’entre dans son jeu
Avec elle je joue à d’agréable jeux.
Elle est gaie comme un djinn qui porterait des jeans
Parfois pour ses Julots, elle s’appelle Julie
C’est pour les mettre en joie du moins je l’imagine
Elle ne manque de jus pour les conduire au lit.
Faut lui rendre justice, si parfois elle ajuste
Ses belles jarretelles, toujours avec justesse
Elle n’est jamais avare de ses douces caresses
Aucune jérémiade, ses jardins sont jasmin.
Avec la belle J, j’irai au bout du monde
Elle a le doux sourire de célèbre Joconde
Je fumerai des joints si elle me l’enjoint 
Je serai son jouet si elle veut m’enjouer.
Pierre-Jean BOUTET