Réhabilitons le balai de chiottes.
Que voilà un balai qui n’a pas les chocottes
Je vous parle ici de ce balai de chiottes
Que vous ne maniez que vêtu de vos bottes
De peur d’en recevoir jusques à vos quenottes.
C’est un fier instrument qui ne joue les chochottes
Car il y va franco cela bien on le note
Dans les moindres recoins il va traquer les traces
Que vous avez laissées et vite les efface.
Grâce à lui c’est chacun qui peut ainsi laisser
Propre derrière lui ce lieu où il chiait
Faïence brillante et si immaculée 
Qu’on n’y peut soupçonner qu’elle fut pourtant souillée.
Une tâche modeste néanmoins nécessaire 
Pour laquelle ce balai pourrait en être fier 
Car il n’est point donné à chacun c’est dommage
De pouvoir faire de même des souillures et ravages.
Il me vient bien parfois de ces drôles d’idées 
Que d’aller l’employer où vous n’avez idée 
Pour nettoyer la gorge de certains orateurs
Dont il ne sort que merdes, juste pour faire peur.
Pierre-Jean BOUTET