En raquettes le long de la Têt.
Aujourd’hui c’est en raquettes, que nous partons promener
Circuit autour de la Têt, bien gelée et enneigée 
Dans la neige bien profonde, nos pas laissent leur empreinte
Dans l’effort que ça exige, la fatigue n’est pas feinte.
Grand soleil et un ciel bleu, le vent ce jour là ne souffle
On progresse lentement et c’est sûr certains s’essoufflent 
D’autres ont chaussé crampons et dans la neige s’enfoncent
On guette leur progression, de peur qu’ils craquent et renoncent.
Le cadre est magnifique, sentiment de liberté 
Montagnes et forêts magiques, et la superbe clarté 
L’escapade nous réjouit, nous avançons en silence
Très peu de conversations, c’est presque de l’abstinence.
Partis du Pla de Barres, d’abord ne croisons personne
Nous avons ouvert la trace, et donc ça ne nous étonne 
Puis nous rejoignons enfin des voies bien plus empruntées 
La marche est dès lors facile, et la progression aisée.
Nous suivons bien les méandres de la rivière enchantée 
Qui charrie quelques glaçons entre ses berges gelées 
On est dans des paysages tels que les décrit London 
Je parle bien sûr de Jack, mais vous connaissez son nom.
Car nous avons cette chance, et à deux pas de chez nous
De pouvoir nous évader dans de si beaux paysages
De goûter la liberté de terres encore sauvages
Et de nous y promener, c’est bien cela qui est fou !
Pierre-Jean BOUTET