Petite.
Petite, berce moi de ton babil
De tes mots charmants si malhabiles
De tes jolis sourires lumineux
Regarde moi toujours avec ces yeux
Qui tout écarquillés m’interroge
Sans me faire jamais aucun reproche
Guettant quelque bonbon dans ma poche
Où tu sais bien que pour toi j’en loge.
Appelle moi pour jouer avec toi
T’es un rayon de soleil sous mon toit
Je ne me lasse de tes fantaisies
T’es tout pour moi, tu es juste la vie.
Quand je te vois petite là penchée 
Sur un livre, à ânonner les mots
Je devine le chemin qui éclôt 
Qui va naître, au cœur de tes pensées.
Tu es le bourgeon, je suis le bâton 
Tu t’éveilles à la vie, laisse moi te montrer
Tu es l’espoir dont je connais le nom
Et les voies que tu devras emprunter.
Petite, si pleine de confiance
Écoute, vis à fond ton enfance
Sais-tu bien, que tu as de la chance
Aussi je me réjouis de tes danses.
Pierre-Jean BOUTET