La raison du poète.
 Il se montre perclus de tant d’admiration
Pour ce monde superbe qu’il a en dévotion
Il va chanter de l’homme les plus belles actions
La Beauté et le Bien sont ses seules passions
Mais a-t-il bien raison ?
C’est à longueur de vers qu’il criera sa douleur
Sa colère profonde pour ce manque de cœur 
La violence de l’homme et toutes ses erreurs
Semant l’abominable et nourri de ses peurs.
Mais a-t-il bien raison ?
Quel que soit le poète c’est un miroir du monde
Quelqu’un de différent sur la planète ronde
Il entre en résonance avec ses émotions 
Avec ce qui l’entoure, il est à l’unisson.
Mais a-t-il bien raison ?
La raison du poète, du moins sa raison d’être 
C’est d’être un passeur, au mieux un interprète 
Il n’a pas à juger, c’est juste un témoin 
Non pas une opinion, mais juste un dessin.
Est-ce là sa raison ?
Il s’emploie à chercher dans les ressorts des cœurs 
Cette compréhension des bonheurs, des malheurs
Il donne à ressentir, il offre une expérience 
Plus appel à conscience, que preuve par la science.
C’est bien là sa raison.
Le cœur a ses raisons, que la raison ignore
Celles des émotions, toutes voiles dehors
Une saine colère peut être salutaire 
Comme l’apaisement des beautés de la terre.
Il y a tant de raisons
Comme il y a de saisons
Je veux dans ma maison 
Des poèmes à foison.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com