Et l’humain dans tout ça ?

Autrefois on riait en parlant de teuf-teuf
Pour parler d’une auto, rapide comme un bœuf
À présent quand les jeunes se rendent à une teuf
C’est toujours dans l’espoir d’y trouver une meuf.
Jadis on se croyait dans le coup dans le vent
Lorsque on s’essayait à parler en verlan
Aujourd’hui le seul mot qu’entendent tous les gens
C’est le flouze, c’est l’oseille, tous les noms de l’argent.
Une histoire d’amour c’était tout un roman
Depuis les premiers pas, jusqu’au premier serment
Aujourd’hui plus question d’en faire un sacrement
C’est les réseaux sociaux qui servent d’entregent.
Quand le moindre voyage prenait alors l’allure
D’une expédition, d’une vraie aventure
On se déplace maintenant sans même y penser
Quand à peine partis, nous voilà arrivés.
Un repas dans le temps, c’était un vrai chantier
Il fallait du talent pour tous nous enchanter
Aujourd’hui en deux temps, et des plats préparés 
On se met à manger, sans la table dresser.
On n’avait qu’une taille pour tous nos vêtements 
Recousus, rapiécés, ils nous duraient longtemps
Les armoires débordent de fringues aujourd’hui
Pleines de ces costumes, qu’on aura si peu mis.
Sous un toit on trouvait plusieurs générations 
Grand père et grand mère, pour notre éducation 
Les familles à présent sont pires que des puzzles
À présent c’est whatsApp qui en fait tout le buzz. 
C’est d’abord dans les livres, les grands par les journaux
Que le monde arrivait jusqu’à nos fourneaux
À présent internet et les réseaux sociaux 
C’est du matin au soir, qu’ils sont dans nos cerveaux.
Je pourrai allonger encore cette liste
Mais cela, voyez-vous, ça me rend un peu triste 
Car l’humain dans tout ça, s’est bien un peu perdu
J’espère en tout cas qu’il n’a pas disparu.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com