Ça décoiffe et ça assoiffe.
Un soir de réveillon n’est jamais comme un autre
Bien que à Endavant on en ait fait bien d’autres
C’est celui de ce jour qui gagne le pompon
Tant tout ce qu’on y trouve est soit beau, soit bon.
Dès le matin déjà l’association s’active
Elle a su réunir toutes ses forces vives
Pour préparer la salle et bien la décorer
Pour tester la sono, pour chanter et danser.
Hier soir le traiteur a livré les repas
Tout plein de bonnes choses pour soirée de gala
Et pour les réchauffer tout a été prévu
Un grand four à régler au bon moment venu.
Huit heures ont sonné, les convives arrivent
Ils rigolent déjà mais pas encore ivres
Un instant d’apéro juste pour s’échauffer
On sent dès cet instant que ça va décoiffer.
Que dire du repas que c’est celui d’un pro
Celui de l’an dernier lui ne l’était pas trop
L’important est qu’on chante sur des karaokés
Où même les casserolles viennent la voix pousser.
L’important est qu’on danse des musiques country
Si on suit pas le rythme personne n’est contrit
Mais on s’amuse fort peu importe c’est où 
C’est juste à Bolquere sous les branches de houx.
Faut dire qu’un peu d’alcool, juste un peu on est cool
Ça aide à l’ambiance quand c’est à flots qu’il coule
Les visages ont rougi sous l’afflux de ce sang
De celui qui vous vient en mangeant, en dansant.
Douze coups de minuit et c’est le grand moment
Égrène ton raisin, à chaque coup sonnant
Puis fait à ton voisin de tes plus chaudes bises
L’an nouveau est bien là et la fête nous grise.
On a levé le pied sur l’an qui s’est passé 
On a levé la jambe sur l’an tout nouveau né 
La nouvelle aventure s’ouvre devant nous
Souhaitons la très heureuse, pour chacun d’entre vous.
Pierre-Jean BOUTET