28 décembre 2018

En rayons de lumiere.

En rayons de lumière. Je broderai des mots en rayons de lumière  Afin que mes propos soient dignes de prières J’inventerai surtout des formules magiques Afin que pour toujours la vie soit magnifique. Et ceux qui les liront en seront convaincus  Qu’il ne faut plus jamais ni combats, ni vaincus Alors ils comprendront à voir ces quelques vers Que la vie est miracle au sein de l’univers.  Je chanterai les formes qui appellent l’amour Et toutes les beautés qui naissent au point du jour Je donnerai un nom aux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2018

Plus le même chemin.

  Plus le même chemin. Il a bien travaillé toute cette journée  Il a fait quelque chose qui aussi lui a plu Satisfait des efforts qu’il lui a bien fallu Pour réussir cela, sans trop compter donner. Maintenant il retrouve son accueillant foyer Simple mais confortable, voit ses enfants jouer Sa femme est rentrée, ils vont bientôt dîner  Tous autour de la table, alors ils vont parler. Faire de ces projets de sorties, de vacances Demander aux enfants si tout s’est bien passé  Puis ces derniers... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Le prédicateur.

Le prédicateur  Il sait aller chercher au plus profond des peurs La culpabilité qui ronge tous les cœurs  Ses mots comme des flèches vont les faire saigner Ses mots vont se poser comme fleurs sur ces plaies. Il sait tout à la fois désigner l’ennemi Et chanter cet espoir que chacun a en lui Plutôt que des réponses il propose des buts Ceux que l’on souhaite, comme ceux qui rebutent. Le grand prédicateur a cette voix qui porte Qui fait vibrer aussi chacun à l’unisson On voit bien à l’entendre comment il se... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Chaîne et maillon.

  Chaîne et maillon. Dans ses bras grands ouverts elle embrasse le monde Plutôt devrai-je dire elle serre tout le monde Une offrande d’amour sans autre condition Un geste symbolique presque qu’une religion. Elle offre à qui en veut sa poitrine accueillante Sourire lumineux et la mine confiante Avec ce résultat qui quand à moi m’étonne  De n’être vulnérable alors que tout elle donne Par un simple message d’amitié et d’amour Par ce furtif contact de ses bras tout autour Elle clame à chacun aie confiance en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Un doigt levé

Un doigt levé. C’est un très grand rocher, au milieu de la lande Posté là par hasard, dans une longue attente Vois ce caillou dressé, au sommet arrondi Comme un doigt levé, pointé vers l’infini. Ils viennent de fort loin, de toutes directions Pour y faire à son pied d’intenses dévotions  Dans ce monde qui change, dont on perd le sens Le rocher lui est là, immuable existence. Étrange paradoxe d’un homme prétentieux  Que ce rocher domine comme s’il parlait aux dieux Atavique besoin que cette communion Avec la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Sur des chemins boueux.

  Sur des chemins boueux. Combien de temps encore pour aligner des mots Qui ouvrent d’autres portes que celles de nos maux Combien de temps aurai-je pour déverser mes mots Dans l’océan prospère où meurent les idéaux ? Tous mes poèmes glissent comme petits ruisseaux Sombrent dans des abysses plus profonds que tombeaux Les fleuves de violence, de bêtise et de guerres Submergent mes propos qui de force n’ont guère. Qu’importe moi j’écris sous les fourches Caudines Des urgences absolues et pour ça je m’indigne ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2018

Déjà ombre.

Déjà ombre. Ce soir, au crépuscule,  à l’heure où déjà la chouette hulule Je ferai mon bagage pour partir dans la nuit Je fermerai la porte et ce sera sans bruit. Trouverai- je les mots quand je vais à ma perte Je tournerai le dos à la fenêtre ouverte Je ne veux point la voir cette main qui s’agite Pour me dire reviens, c’est là que tu habites. Ce soir, quand la nuit tombe A l’heure où autour toute forme s’estompe, J’ouvrirai mon cahier et la mine bien sombre Je t’écrirai ces mots qui seront sur ma tombe. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Mais moi, ce que j´en dis...

  Mais moi, ce que j’en dis... Qu’allons-nous devenir dans ces temps qui s’annoncent Quand partout on entend de grands coups de semonce ? Quand l’humain de l’humain se passera bientôt  Lorsque les IA prendront tous les boulots ? Quand l’humain de la terre aura fait un enfer Où l’on verra la vie lentement se défaire ? Nous allons de l’avant mais sans bien réfléchir  En apprentis sorciers nous ne savons qu’agir Tout ce que nous créons n’est pas pour notre bien C’est depuis Frankenstein que nous le savons... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Obsession.

  Obsession. J’aime bien m’enjouer de mère nature Je sens vibrer toujours l’amour je vous l’assure Je demeure enchanté par les joies de la vie Je veux les célébrer encor et à l’envie Je les dis si précieuses à corps et à cris. Pourtant à l’horizon je vois du noir mousser Trop de voiles sombres qu’on ne sait repousser Je sens au fond de moi l’avenir reculer Devant les problèmes qui vont nous acculer  Combien nous reste-t-il ? Le temps est calculé. Comment puis-je à la fois vous prôner l’insouciance Vous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Du certain.

  Du certain. Du solide, du certain, du sûr, du constant A quoi chacun de nous aspire tout le temps On les aime bien trop toutes nos habitudes On voudrait s’appuyer sur des certitudes. Pour la plupart des gens c’est bien dans leur nature Très peu quoiqu’on en dise apprécient l’aventure On rêve de lendemains qui nous enchantent Las tout en sachant, que souvent on déchante. S’en remettre au hasard, et ne rien calculer La raison de beaucoup pourrait bien basculer On recompte bien, pour savoir si ça passe Mais on... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]