28 décembre 2018

Titans

  Titans. Quand la terre ne veut sombrer dans le néant Qu’elle se tient tapie prête à tout élan  Que ses doigts comme fourche viennent griffer l’écran  Qu’elle retient son souffle sous le grand manteau blanc, Quand sous un ciel de neige au retour elle prétend  Et comme nous espère la venue du printemps Qu’elle n’est plus que boue sous cette eau qui la noie Quand elle se dévoue pour qu’encore on la voit, Alors on la devine prête à tout sacrifice A secouer bientôt les mauvais artifices De l’hiver... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2018

Que dire ?

  Que dire ? Que dire de l’amour et que dire des peines Que dire des beaux jours ou bien des jours de haine Jamais au grand jamais tant que les hommes existent Les mots n’en ouvriront qu’une seule piste. Que dire des souffrances ou que dire des joies Que dire des espoirs ou bien des jours sans toi Jamais hélas les mots pour ça ne suffiront Les coeurs comme les âmes tournent toujours en rond. Que dire de la lune ou que dire des astres Que dire des victoires, que dire des désastres Depuis que sont les hommes,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

C’est fou.

  C’est fou. C’est fou un mot quand on y réfléchit C’est jamais que des traits presque des graffitis C’est fou car ce n’est rien, c’est même très petit Pourtant combien de choses y sont à l’infini. C’est fou un mot, quelques sons que l’on dit Qui parlent à mon oreille, messagers pour mon ouïe  A travers leur musique ils sont porteurs de sens Si j’en connais les notes, si j’en comprends l’essence. C’est fou un mot dès que l’on a compris Mais qu’importe la langue, qu’importe puisqu’elle dit Puisqu’il parle à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Ce serait bien trop bête

  Ce serait bien trop bête. Sur un coup de folie je me suis mis en tête  De la jolie Marie de faire la conquête  Las je n’ai récolté que dures moqueries J’en ai été marri mais je m’en suis guéri. Sur une autre intention, j’ai joué au prophète  Disant que l’avenir ne serait à la fête  Las je n’en ai reçu que des coups sur la tête  J’en ai été surpris, ma religion est faite. Sur une autre question, je suis parti en quête  Du bonheur dont on dit qu’il est chose parfaite Las je ne l’ai... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Sous les nuées d’orage.

Sous les nuées d’orage. Un horizon lointain à la ligne imprécise Dans ces confins qu’estompent de grandes masses grises Que des oiseaux immenses à grands coups d’ailes brisent Peut-être un bord de mer où la lagune est prise. La terre y vient mourir en confus marécages  De ces pièges mortels qu’on trouve en bords de sagnes, Des amas de roseaux au hasard sur les plages Qui perdent la bataille lorsque le sable gagne. Paysage tranquille qu’on croirait immobile Mais s’agitent partout des témoins si fragiles Le ciel,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Quelle est donc cette école ?

Quelle est donc cette école ? On m’a donné un jour cette petite flamme Qu’on appelle la vie, à qui on prête une âme  Sans rien me demander, sans me donner des armes Sans même prévenir qu’elle contient tant de larmes. On m’a offert, hasard, de parvenir au jour De voir cette lumière qu’on appelle l’amour Sans rien me raconter du précieux élixir  Sans même prévenir qu’on pouvait en mourir. On m’a mis en ce monde fragile nouveau né  On m’y a bien chéri, on m’y a élevé  Sans que je sache bien comment... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2018

Noir charbon, bleu chardon.

  Noir charbon, bleu chardon. Qui n’a pas de la rose craint un jour les épines  Quand bien même sa fleur lui paraissait câline ? Combien donc d’autres fleurs repoussent et attirent Par leur beauté offerte défendue par leur pire. Que j’aime le chardon surtout le chardon bleu Qui fleurit en montagne en bouquets orgueilleux Lors mes yeux en caressent les plumets duveteux Tandis que mes doigts restent dans mes poches au mieux. Pétales, étamines fins comme des cheveux Se rangent en couronne en reflets gris et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Turbulences

Turbulences. J’ai vu dans la campagne éblouie de soleil Une ombre solitaire courir sur fond de miel Vers un oiseau posé sur un fil de soie noire Était-ce une chasse ou bien une autre histoire ? Les montagnes au loin estompées de nuages Dominent un grand feu de lave incandescente Un coucher de soleil ou un volcan trop sage Était-ce sous mes yeux un étonnant mirage ? Est-ce une mare d’eau qui frôle et cajole Une flaque de feu qui elle se gondole Est-ce le vent qui souffle dans le ciel tout strié  Comme si par des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Sombres bouquets.

Sombres bouquets Jaillissements chargés de violences obscures Voyez ces énergies exploser leur nature Saillir de ces boues brunes qui peinent à étouffer  Ces traits tout droit sortis des abysses ignorées. Elles griffent le ciel jusqu’alors impassible En orgueilleux élans, forces irrésistibles  Et les tâches informes qu’elles ont ainsi trouées  Paraissent alors des vases pour ces sombres bouquets. Un instant très fugace pas une éternité  Car plus rien ne se passe quand elles sont retombées  Les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Impasses.

Impasses. Où sont elles passées nos si belles idées  De vivre tous ensemble dans un monde en paix ? Se sont-ils envolés tous nos chers idéaux  De faire pour nos enfants un monde bien plus beau ? Je ne vois plus que haine, que colère et violence Les damnés de la terre ont rompu leur silence Le couvercle a sauté, on voit la mascarade  À quel point elle est la société malade. Était-ce illusion que nos déclarations  Que ces droits de l’homme, que tous nos bataillons Que ces chants de combat pour notre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]