Toute honte bue.
Quand vous serez à bout et toute honte bue
Que vous serez marri du fait de vos abus
Vous aurez beau jurer, tout cela jamais plus
Vous périrez quand même de ce qui vous a plu.
Quand vous voudrez changer, que vous regretterez
Il ne sera plus temps pour les machines arrière 
Rien ne sert en effet de regarder derrière 
Quand c’est le seul futur qu’il vous faut épargner.
Vous avez sur les yeux un voile pernicieux
C’est la cupidité, toujours plus, toujours mieux,
Vous ne sacrifiez que sur l’autel d’un dieu
Celui de cet argent qui vous rend fou furieux.
Si je peux, je le fais, si je veux, je le prend
Voilà toujours pour vous le meilleur argument
Qu’importent les conséquences de vos jeux imprudents
Tant que ce que vous faites, vous faites impunément.
Qui parle d’inconscience, qui parle d’égoïsme ?
Moi je vous dirais que vous êtes stupides
Essayez un peu que d’être moins cupides
Je sais bien que pour vous, ça frise l’héroïsme !
Car a-t-on déjà vu derrière un corbillard
Suivre les coffre-forts quel que soit les pillards ?
Si vous accumulez ce n’est pour vos enfants
Si vous continuez, ils seront morts avant.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com