Le temps des poètes.
Reviendra-t-il un jour le temps des poètes 
Ceux qui charmaient les gens souvent les jours de fête 
Qui apportaient du rêve au milieu des tempêtes 
Qui leur contait l’histoire d’une impossible quête ?
C’était un autre temps où on croyait aux mots 
Du moins ceux qui flottaient comme porte drapeaux 
Où la musique était au service du sens
Et n’étouffait les mots sous sa forte présence.
Ils se cachent encore tout au creux de chansons 
De celles qu’on murmure sans élever le son
De belles mélodies viennent les porter
Ces textes qui savent ce qu’ils peuvent apporter.
La poésie hélas est chose dépassée 
Dans un monde agité et souvent trop pressé 
Il faut tendre l’oreille pour pouvoir l’apprécier
Et plutôt dans le calme pour s’y laisser bercer.
Si pour ma part j’écris c’est pour mieux y trouver
Cette sérénité, cette joie éprouvée 
Lorsque les mots se joignent et d’une idée brute 
Arriver à briller plus fort c’est là mon but.
Si je parviens alors tout en les proposant
À émouvoir aussi parfois un peu les gens
Je me rassure ainsi sachant qu’elle n’est pas morte 
Qu’elle sait encore passer un peu leurs portes.
Pierre-Jean BOUTET