Amène toi.
Si tu n’as plus l’envie des choses de la vie
Si plus tu ne salives devant un très bon plat
Si plus de forces vives ne soulève ton pas
Si plus rien ne ravive en toi quelque combat
Alors amène toi
Viens jusqu’à chez moi
Je n’ai pas plus de foi en un monde meilleur
Mais peut être qu’à deux nous aurons bien moins peur
Si ton coeur fait relâche, si tu te sens trop lâche
Si tu crois plus à rien, si pour toi tu vaux rien
Si tu as épuisé toutes tes illusions
Si tu ne ressens plus, plus la moindre passion
Alors amène toi
Viens jusqu’à chez moi
Je n’ai pas plus trouvé de réponses d’ailleurs
Mais sans doute qu’ensemble nous aurons plus de cœur 
Si tu songes à partir pour un dernier voyage
Si rien d’autre ici bas ne te semble plus sage
Si tu ne vois de routes et pas plus de chemins
Si au delà des doutes, tu espères une fin
Alors amène toi
Viens jusque chez moi
Je n’ai pas plus que toi de buts ni de réponses
Mais n’affronte pas seul tous ces coups de semonce.
Nous nous prendrons la main pour cheminer ensemble
Pour explorer partout et trouver une issue
La vie a bien des fils, au sein de ce tissu
Nous en tirerons d’autres pour qu’enfin ils ressemblent
A ceux que toi tu aimes
Pour moi ce sont les mêmes
Nous aurons à nous deux la force de l’envie
Et nous retrouverons les saveurs de la vie.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com