La castanyade.
Nous sommes à Endavant de bien joyeux compères 
Je sais qu’au féminin on parle de commères 
Nous avons pour propos de d’abord nous distraire
Nous savons pour cela bien des choses faire.
Car tout nous est prétexte à nous réjouir ensemble
Dans la bonne humeur, au froid dehors on tremble
Mais nous au chaud on danse et on chante aussi
On aime voyez-vous se trouver entre amis.
Nous vivons à BOLQUÈRE village catalan
On y est voyez-vous, pour les gens accueillants
Pour tous ceux qui savent être de bons vivants
Partager avec nous les fêtes d’Endavant.
Alors mangeons, buvons, parlons, dansons
Ne nous privons jamais des bonnes occasions
De donner à la vie les couleurs de la fête 
Et d’oublier un peu les soucis dans nos têtes.
Mes amis d’endavant savourez ces châtaignes 
Comme la bonne ambiance où ce soir tous on baigne
N’en connais pas qui parmi vous se plaignent
Qu’à cette activité parfois on les contraigne.
Savez-vous que ces fruits sont savamment grillés 
Dans ce bel appareil pour nous seuls fabriqué,
Oui par notre commune grâce à ses ateliers
Que nous sommes ce soir aussi bien équipés.
Nous sommes à Endavant commères et compères 
Au vrai jamais derniers pour entre nous s’y plaire
A partager moments de détente complice
Agrémentés bien sûr d’agréables délices.
Dans l’ambiance joyeuse imprégnée de musique
Que Jojo distribue en mille accents toniques
Nous pouvons dès ce soir nous réjouir d’un automne
Où les rires et la joie si gentiment résonnent.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com