Dévoreuses.

 

Pensées fuligineuses à travers les esprits

Dans ces voies filandreuses qu’autorise la nuit

Les rêveries gueuses envahissent ainsi

Les âmes peureuses, honteuses de leurs vies.

 

Idées lumineuses comme des traits d’esprit

Des voies aventureuses qui parfois leur sourient

Les chercheurs creusent de nouvelles galeries

Ambitions dévoreuses, tout au cœur de leurs vies.

 

Sensations affreuses qui ne les ont surprises

Par des voies malheureuses dont elles sont bien meurtries

Les âmes malchanceuses avancent toutes ainsi

Elles ne sont heureuses que quand tout est fini.

 

Pierre-Jean BOUTET

cambredaze.canalblog.com