De tous petits riens.
Nos vies ne sont semées que de tous petits riens
Accomplis chaque jour sans qu’on y pense bien
Nos vies si ordinaires qui n’ont rien d’héroïques 
Qu’on trouve par instant pourtant si magnifiques.
Les héros on célèbre mais fait-on comme eux ?
Nous on se décérèbre dans de stupides jeux.
C’est d’abord la routine qui remplit nos journées 
Dans la même patine on poursuit nos années.
Pour nous tenir tranquille, c’est permis de rêver 
En dehors de nos villes, où on peut consommer
À défaut d’être libres, on peut tout posséder 
Notre façon de vivre est bien sûr galvaudée.
Nos vies ne sont tissées que de tous petits liens
Qui se nouent chaque jour sans qu’on y fasse rien
Nos vies si ordinaires qui sont si peu magiques
Qu’on voudrait par moment être un peu épiques.
Les amours on célèbre mais on en vit si peu
Nous on se désespère dans des jeux peu sérieux 
C’est d’abord l’habitude qui nourrit nos journées 
C’est dans nos certitudes qu’on pourrit nos années.
Pour nous en consoler, c’est permis de rêver 
Dans des salles obscures où l’on va s’enfermer
À défaut de ces flèches qu’envoie un Cupidon
Notre façon d’aimer n’est plus même en question.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com