La clef de sol
Quand tu verras un jour, sa fleur s’épanouir 
Dis-toi que ce spectacle offert par sa corolle
Est de ceux qui le plus peuvent bien te réjouir
Pour aimer la beauté, il n’y a pas d’école.
Quant à ces tentations que tu voudrais enfouir
Que tu voudrais très loin pourquoi pas jusqu’au pôle 
Dis-toi que tu pourrais les voir s’évanouir 
Si toi même partais, est-ce hypothèse folle ?
De tout ça cependant que peux-tu en déduire 
Que tu n’as dans la vie à tenir que ce rôle ?
Je sais bien que cela tu ne saurais le ouïr 
Viens donc te reposer un peu sur mon épaule.
Vivent en toi des idées qui te font trop bouillir
Il te faut apaiser d’abord ces pensées folles
Sans quoi je crains bien de te voir défaillir 
Ça ne pourra durer si tant tu caracoles.
A l’amant éconduit, tu ne peux te réduire 
Tu devrais lui montrer ton côté rock and Roll
Un miracle alors pourrait bien se produire
En trouvant de son coeur enfin la clef de sol.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com