Pour une heure de gloire.
Qui ne voudrait garder longtemps la belle allure
Que donne aux vainqueurs quelques heures de gloire
Qui ne serait tenté de mener l’aventure
Pour peut être entrer un beau jour dans l’histoire ?
C’est bien du genre humain une étrange nature
Que de vouloir toujours remporter des victoires
Qu’importe alors de recevoir de vilaines blessures
De traîner pour longtemps de lourdes idées noires.
Car à dire le vrai derrière la devanture
Se cachent bien souvent tout au fond des tiroirs
Des choses moins brillantes sachez je vous l’assure
Il faut pour les entendre parfois même s’asseoir.
On admire des vainqueurs la très belle vêture 
Mais sous les beaux oripeaux des costumes de gloire
Il y a des idéaux tous jetés en pâture 
Qu’on a bien oubliés pour des rêves d’un soir.
Je n’enlèverai rien pas même les ratures
A ce conte mauvais, à cette triste histoire
Jamais un seul instant sera dans ma nature
D’écrire quelques vers juste histoire de voir.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com