Changer le monde
Et s’il m’était donné de tout changer au monde
Hésiterais-je un peu, au moins quelques secondes
Elle n’est pas donnée à chacun cette chance
Mais qu’il faut pour le faire avoir grande confiance !
C’est bien l’humanité qui est le souci je pense
Avec sa propension à plus grandes dépenses 
Que pourrait-on bien dire alors pour sa défense 
Quand elle semble prise de crises de démence ?
Si l’on m’offrait un jour cette option impossible
Je n’hésiterai pas, je sais qu’elle est la cible
Qu’y-a-t-il en ce monde qui soit plus difficile
Tant pour se réformer l’homme n’est pas docile !
C’est bien là son erreur, d’ignorer l’équilibre
De prendre et de piller, il s’imagine libre
Il ne voit pas pencher le plateau vers l’abîme 
Sa tête n’est tournée que pour voir haut la cime.
S’il advenait un jour que j’ai quelque influence
Je m’abstiendrai en fait de tout acte je pense
L’erreur est bien de croire qu’un seul peut tout changer
Alors que c’est ensemble qu’on doit évoluer.
Nos destins sont liés quoique certains en pensent
Et à trop l’oublier, par trop de défiance
On disperse nos forces sur de pauvres combats
C’est bien l’humanité le problème je crois.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com