Glenn‘ s swing orchestra
Au départ un tambour qu’on dirait militaire
Puis entrée sur la scène de troupes américaines 
Chacun va à sa place, la discipline est reine
Puis sort son instrument...de musique guerrière ?
Mais ce n’est qu’un clin d’œil à la page d’histoire
Celle où Glenn Miller accompagnait la guerre
Sur les routes d’Europe, mais ses pages de gloire
C’est au sein d’un orchestre, qu’il s’en ira les faire.
Ils jouent divinement cet ensemble de cuivres
Trompettes et trombones soutenant les saxo
N’oublions le batteur qui donne le tempo
Guitare et contrebasse, c’est tous qu’on va les suivre.
Car de jolis solos ils offrent tout à tour
Et puis soudain surprise entre une diva
Une chanteuse noire à la voix de velours 
Puissance et nuances, toutes elle les a.
L’expression est usée quand on dit que ça swingue
Mais là je vous l’assure c’est au point que c’est dingue
On est tous emportés par ce rythme magique
On vit tous ces moments baignés dans la musique.
Comme ils sont généreux à jouer des standards
Et leurs arrangements ne les trahissent en rien
Leur plaisir à jouer est communicatif
C’est pourquoi ces instants me furent si festifs.
Pierre-Jean BOUTET