Armageddon.
Quand surgiront des flots tels des jeteurs de sort
Tous les marins perdus dans des eaux sans remord
Les sirènes hurleront l’agonie dans les ports
Où règneront sur terre tous les retours des morts.
Quand sortiront des tombes dans tous les cimetières 
Les hordes disparues aux anciennes frontières 
Les clochers tinteront leurs alarmes funèbres
Au sortir de ces êtres revenus des ténèbres.
Quand reviendront hurler aux tempes des vivants
Les vies ainsi trahies de tous ces revenants 
Des vies sacrifiées dans l’espoir du printemps
Toutes ressuscitées car c’est la fin des temps.
Quand viendront ricaner sous le nez des puissants
Ceux qui furent trompés des promesses d’avant
Que tout sera détruit par l’acide d’argent
Qu’il n’y aura rien à prendre dorénavant.
Alors retomberont les âmes en poussières 
Pour faire un grand manteau à nouveau sur la terre 
Pour y voir refleurir ce qu’elle fut naguère 
Un trop grand paradis pour des êtres vulgaires.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com