Réhabilitons le pompom 
De toutes les couleurs le plus connu est rouge
S’agite sur la tête du marin quand il bouge
Ornement familier et empreint de gaieté
Un vrai porte bonheur dit-on à le toucher.
On aime à vrai dire quand le marin pompier 
Toujours pompier, bon œil, s’en vient pour défiler
Avec bien plus de dignité qu’en fait la pom-pom girl
Qui agite ses miches en guise d’amuse gueule.
On en connaît qui pendent, seraient-ils donc des glands
Aux bras de certains meubles soit disant élégants 
Comme si une touffe en guise d’ornement
Faisait un peu d’esbroufe à le dire vraiment.
Moi j’aimais tout petit le pompom du manège 
Qu’il fallait attraper pour gagner d’autres tours
Il ne fallait tomber dans les évidents pièges 
Sauter au bon moment, c’était pas tous les jours.
Quand certains dans la course y tiennent le pompom
C’est qu’ils courent en tête d’où cette expression
S’il m’est bien arrivé moi d’avoir le pompom
C’est par inadvertance, je ne suis un champion.
Le pompom dans tout ça, c’est quand même d’en faire
Avec des brins de laine moi j’en fais mon affaire
Car ces boules si drôles amusent les enfants
Mille jeux on peut faire pour les rendre contents.
Pierre-Jean BOUTET