Réhabilitons le sonotone
En digne descendant du cornet acoustique
Il donne à entendre jusqu’au chant du moustique
Au lieu d’un entonnoir embouché sur l’oreille
Derrière le pavillon se cache la merveille
Objet providentiel pour les durs de la feuille
Même un président et ce quoiqu’il le veuille
L’objet est à présent si petit qu’on le perd
Et qu’il faut le savoir qui en porte une paire.
Il prétend à présent fournir en stéréo 
Tous les sons qu’ils soient bas ou aigus tout en haut 
On ne verra plus ceux qui jadis criaient 
Mais quoi ? qu’est-qu’il a dit ? Pouvez-vous répéter ?
Plus personne aujourd’hui c’est acquis ne s’étonne 
De savoir, sans le voir, quelqu’un à sonotone
C’est jusqu’à cette pub devenue monotone
D’un lunetier ravi qui lui en fait des tonnes.
En plus Macron l’a dit ce sera remboursé 
Plus aucune raison pour chacun d’hésiter 
Puisqu’on se plaint du bruit dans cette société 
Courons vite alors pour mieux l’amplifier.
Pierre-Jean BOUTET