29 juin 2018

Des hommes forts, quelle error !

Des hommes forts, qu’elle error ! En toutes leurs promesses qui encore y croit En un bel avenir qui encore a foi ? Pourtant à leurs caresses, on leur donne nos voix Pour être encore déçus, d’avoir cru à leurs voies. Que nous sommes naïfs depuis l’aube des temps D’avoir cru en des chefs que le sort nous envoie D’avoir mis dans un être, d’avoir mis dans ses mains Le pouvoir de choisir quel sera le destin. Nous sommes une meute qui ne sait décider Mais toujours s’en remet, à qui parle haut et fort Comme si dans... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juin 2018

Partage.

Partage. C’est à longueur de page que moi je me répand Cela ne prouve en rien que j’ai quelque talent Car des gens qui écrivent, il y en a tant et tant Pourquoi alors me lire, quand tous manquent de temps. Certes je pourrai dire que c’est d’abord pour moi Que chaque jour je crache ces mots qui sont en moi Ce ne serait honnête, si c’est pour me parler Les mots sont dans ma tête et y restent cachés. A voir comme je guette l’écho que me renvoient Les gens qui me lisent, c’est pourquoi je me dois Au vrai de reconnaître... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juin 2018

Le hasard des rencontres.

  Le hasard des rencontres. Quoique l’on vous en dise où même vous raconte Les projets dans la vie naissent tous de rencontres C’est ainsi le hasard qui en tout tient la barre Et tant pis si pour vous cela semble bizarre. Regardez donc derrière, posez vous la question Qui est intervenu dans toutes ces décisions  Anodines c’est sûr mais qui ont changé le cours Et furent dans vos vies, les seuls vrais carrefours. Ce furent des rencontres qui ont ouvert des portes Souvent fruits du hasard, ou bien des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juin 2018

Pour que à tous ça aille.

  Réhabilitons l’ail Pour que à tous ça aille. Qui ne connaît de l’ail, la succulente gousse Dont on farcit les plats en Méditerranée  Dont l’odeur hélas dans la bouche repousse Tout câlin et baisers qu’on aimerait donner. Oh triste paradoxe qui veut que en manger Soit bon pour la santé et en premier au cœur  Mais qui pour des raisons que nous tous on connaît Brise efficacement tous les élans du cœur ! Toute inclinaison est aussitôt brisée  Et le seul cri qu’on pousse c’est aïe ! à le humer ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juin 2018

Patte de velours.

  Patte de velours. C’est patte de velours dans la vie que l’on aime C’est de n’avoir d’amour qui est le grand problème Lorsque l’aube du jour jamais ne vous amène  Ces mots qu’on veux toujours entendre c’est je t’aime. C’est ne pas être seuls dans la vie que l’on cherche Parcourir le chemin c’est à deux en calèche  Jusqu’où vont nos délires, où ils se perchent Juste pour les entendre ces paroles si chères. C’est trouver dans nos vies comme un alter ego Devant cet objectif nous ne sommes égaux Tant ils... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juin 2018

Un ami pour le temps gris.

  Réhabilitons le parapluie. Un ami pour le temps gris. Quand le temps nous fait grise mine Le parapluie partout domine De ce fait il est synonyme  D’une gaieté qu’on assassine, Moi je connais des parapluies Où se disent des mots jolis Entre deux amants blottis Des mots à l’amour, à la vie. Le parapluie devient ombrelle Pour abriter quelques caresses Lorsque le soleil étincelle  On peut l’ouvrir pour qu’il ne blesse. Moi j’aime bien cet accessoire Sans lui je voudrai vous y voir Comment... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juin 2018

L’homme impassible.

  L’homme impassible. On prête de la sagesse à l’homme impassible Serait être sage que d’être ainsi paisible ? On taxe d’agité l’homme trop empressé  Serait-ce un défaut de vouloir avancer ? Le temps dans le passé était presque immobile Les siècles s’écoulaient sans trop de changements Il fallait une vie alors pour être habile L’expérience s’acquérait au fil de bien des ans. Mais les temps ont changé et tout y va si vite La vérité d’hier n’est celle d’aujourd’hui Des métiers, des maisons, maintenant tu... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juin 2018

Reflets

  Reflets Le reflet sur le lac des cimes ensoleillées  Ou celui de la lune sur l’eau dans la soirée  Images un peu floues de la réalité  Qui sont comme nos rêves parfois bien embrouillées. Pourquoi aimons nous tant ces effets de miroir Est-ce de la magie que nous voulons y voir ? En quoi ils nous fascinent, nous séduisent-ils  La réponse n’est pas à vrai dire facile. Sans doute que ces jeux que nous offre l’optique Sont apparus aux hommes depuis longtemps magiques Peut-être y cherchent-ils à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juin 2018

Là où le temps s’abreuve.

Là où le temps s’abreuve. On parle du présent, du passé, du futur Car évoquer le temps est bien dans nos natures Quand on le sent filer si vite entre nos doigts On voudrait par nos mots l’inviter à s’asseoir. Que retenir du temps sinon de l’éphémère  Que dire du moment sinon que c’est un rêve  Qui aussitôt s’enfuit, que sans trêve il enlève,  Ce temps insaisissable comme un courant d’air. On parle du passé qui dans nos souvenirs Nous semble bien fixé, on aime en retenir Ces instants qui n’existent qu’au... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juin 2018

Nos deux mains, les tendre...

  Nos deux mains les tendre... Combien ceux qui attendent  Le salut d’un ailleurs Qui alors leurs mains tendent Le visage en pleurs. Combien qui s’en remettent A un dieu protecteur En lui leurs espoirs mettent D’un avenir meilleur. Ceux là ont-ils compris Que nous sommes tout seuls N’ont-ils donc pas appris Du début au linceul ? Nous sommes un miracle Isolé en plein ciel On n’est pas un spectacle Un jeu artificiel. C’est livrés à nous mêmes  Que nous sommes tous là  Cette terre est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]