Toutes pistes.
Voyez ceux qui écrivent fascinés par l’horreur
Qui sont même excellents pour dire la noirceur
C’est vrai qu’elle nous attire, qu’on aime avoir peur
Est-ce pour conjurer de nos vies le malheur ?
D’autres plus se complaisent dans la légèreté 
Le romantisme doux, l’amour échevelé 
On aime avec eux de tout cela rêver 
Car cela nous arrive d’aimer aussi pleurer.
J’en connais dont l’humour inspire tous leurs textes
A cela toute chose est pour eux un prétexte 
On aime la gaieté qui par leurs vers transpire
Quelle bonne occasion c’est avec eux de rire.
Il y a les philosophes et leurs leçons de vie
Ceux là ont plus de mal car les guette l’ennui
Pourtant certains d’entre eux savent nous retenir
Parfois aussi on aime avec eux réfléchir.
Lisez les amoureux de la belle nature
On capte ses couleurs à travers leur lecture
Beaucoup savent si bien la montrer dure ou pure
Qui pourraient d’entre nous s’en moquer d’aventure ?
N’oubliez ces conteurs et leurs belles histoires
De l’imagination ils ont plein réservoir 
De chasses au trésor ou de rêves de gloire
On aime à embarquer avec eux certains soirs.
Pourtant les plus nombreux nous parlent de l’amour
A la manière ou non qu’avaient les troubadours
Dans des décors de lit ou dans de beaux atours
Qui n’aime à éprouver ces frissons à son tour ?
J’aime, apprenti poète, quant à moi explorer
Les filons et les veines que je viens d’évoquer 
Explorer toutes pistes, voir où elle peut mener,
Après tout un artiste doit savoir s’égarer.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com