Pantoum de l’acrobate
Il a fait de son corps, qu’il modèle une pâte 
Il en fait ce qu’il veut, l’air ou l’eau est à lui
La vie est ainsi faite comme lui elle épate 
Par ce qu’elle nous donne, ce par quoi elle nuit.
Il en fait ce qu’il veut, l’air ou l’eau sont à lui
Ses gestes étonnants sont ceux d’un acrobate
Par ce qu’elle nous donne, ce par quoi elle nuit
La vie est une arène où il nous faut combattre
Ses gestes étonnants sont ceux d’un acrobate
Il refoule sa peur, donne le meilleur de lui
La vie est une arène où il nous faut combattre
Malheur alors au lâche si jamais il s’enfuit.
Il refoule sa peur, donne le meilleur de lui
Attendant de la foule qu’à la fin leurs mains claquent
Malheur alors au lâche si jamais il s’enfuit
Qui a fait de son corps qui chancelle une flaque.
Pierre-Jean BOUTET