Au poil !
J’entre dans la boutique, l’accueil est chaleureux
C’est là que très souvent on coupe mes cheveux
Monsieur n’étant pas là, une dame me propose
D’officier à sa place si je ne m’y oppose.
En toutes confidences je cède volontiers
A ses mains apaisantes, je vais me confier
Le shampoing est si doux sur mon cuir chevelu
Massé par ces deux mains, je suis bien détendu.
Assis sur le fauteuil, habillé tout de rouge
Pour bien me protéger, il faut que je ne bouge
J’indique à l’artiste, précis ce que je veux 
On ne plaisante pas des questions de cheveux.
Je suis assez hirsute ayant fort négligé 
Depuis bientôt deux mois de les faire tailler
Quelques coups de ciseaux, et passages de peignes
Je contemple ma face, où l’ordre enfin règne.
J’avise que ma barbe, a elle aussi poussé 
Bien vite la coiffeuse, va pouvoir l’élaguer 
Je surgis des broussailles presque en homme neuf
Grâce aux soins de la dame, contre euros dix-neuf.
Je veux rendre hommage à cette forme d’art
Qui change vos visages, au prix de quelques poils
Supprimés à dessein, et non par pur hasard
Sculptés il faut le dire, par des artistes au poil.
C’est pour ces attentions, que je vous dis que j’aime
Aller à Font-Romeu, au salon Jacques M
On oublie un instant ses tracas, ses problèmes 
Le temps d’avoir cheveux et figure amènes.