Il n’y a pas que la gloire.
A tous ces vents mauvais, qu’accompagne la gloire
Ce mauvais sentiment, qu’il n’y a de victoire
Qu’à être et demeurer, inscrit dans les mémoires
Qu’au prix du sang versé ou de l’exploit d’un soir.
Je n’aime ces champions, auréolés vainqueurs
Pas plus que ces héros croulant sous les vivats 
Ceux qui ont plus de place tout au fond de mon coeur
Ce sont les gens modestes dont on ne parle pas.
Ce sont tous ces champions héros du quotidien
Qui par de simples gestes font que tout va très bien
L’eau coule au robinet, l’étal est bien garni
J’ai chez moi la lumière ou bien je suis guéri,
Ce sont tous ces acteurs qui ne se vantent pas
Mais ceux grâce à qui les enfants vont d’un pas
Assuré et tranquille vers un bel avenir
Par cet enseignement que certains peuvent offrir,
Ce sont tous ces soldats, policiers ou pompiers
Qui font que chaque jour est en sécurité
Ce sont tous ceux qui font que s’appliquent les règles
Sans qui la société, on le sait, se dérègle.
Pourquoi pas des médailles, si ça leur fait plaisir
Sachez que les batailles ne sont jamais gagnées 
Que par la valetaille, qui s’est sacrifiée 
Pensez vaille que vaille, aussi à l’honorer.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com