13 mai 2018

De saison

De saison. En lune descendante, au printemps entendu Un peu longue est l’attente, le moment est venu De planter la patate, à présent bien germée  Et si le temps se gâte, il faudra te presser. Travaille bien la terre, qu’elle soit meuble à souhait Creuse y quelques trous, qu’ils soient bien espacés  Puis au fond place y, de l’engrais organique De la cendre un peu, de la poudre magique. Très délicatement, pose au fond chaque plant Rabat alors la terre, pour enfouir le trésor  Car un pied bien nourri, si... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mai 2018

Des esprits polissons

Des esprits polissons. On en connaît beaucoup, de ces fiers bateleurs Camelots très bavards, furieux batteurs d’estrade  Moi je n’en connais qu’un, qui soit si plein d’ardeur Dont le trait de crayon en dit long camarade ! Il nous dit travailler, le moral des méninges A coup sûr je le crois, quand il lave nos linges Les dessous peu glorieux, de notre société  Voyez combien impitoyable, il sait bien les plumer. Cinquante ans de nos vies, en quelques albums brossés  Des milliers de dessins qui ne sont... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2018

Ton bel amant

  Ton bel amant. J’aimerais la croquer toujours avidement Encore faudrait-il que j’ai toutes mes dents J’aimerais l’éprouver combien intensément  Ai-je bien l’innocence des premiers sentiments ? J’aimerais découvrir tant de nouvelles choses Mais mes yeux fatigués gardent paupières closes Je voudrais l’enchanter de bien d’autres manières  Mais mes rêves éveillés ont perdu leurs lumières. J’espérais qu’elle serait jusqu’au bout magnifique Mais mon corps décrépit, me la joue en sourdine Je voulais pour... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2018

Furtifs

Furtifs. Un froissement de plumes, des ombres fugitives Un envol de moineaux, comme un jet de salive Essaim effarouché, de vies toujours furtives Aux aguets sans répit, c’est ainsi qu’ils survivent. A peine se poser, vite se déplacer Une vie de moineau ou d’humble passereau Ne pas offrir de cible, faire de petits sauts S’envoler à nouveau, et cela sans cesser. D’un œil vif et mobile, repérer une graine D’un coup de bec précis, le saisir pour sa peine Guetter les mouvements, ou la moindre menace D’un bref mouvement... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2018

Bougresse

Bougresse. Elle m’a pris dans ses bras, sans que j’y prenne garde Je suis dans l’embarras, puisqu’elle s’y hasarde Je suis dans de beaux draps, depuis qu’elle me regarde Je mets des sparadraps, sur mes pensées hagardes. Pourtant elle s’obstine, à vouloir m’embrasser  Je mets bien des rustines, mais j’y suis empêtré  Je sais qu’elle m’assassine, elle n’est pas pressée Ma vie elle butine, à petites bouchées. C’est subrepticement, qu’elle s’est insinuée  Je ne sais pas vraiment quand elle a commencé  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2018

Le temps de vivre

  Le temps de vivre. Le temps te court après  Tu dois courir plus vite Il ne va t’attraper  Si tu te précipites  Voilà ce qu’on t’a dit Pendant toute ta vie Et toi tu as couru T’as fait ce que t’a pu. Mais au soir de ton temps Bien sûr que tu t’essouffles Que tu sens à présent Sur ta nuque son souffle. Vois-tu quoi que tu fasses Le temps de même passe Un jour tous on trépasse Courir est une impasse. Prends bien le temps de vivre Le plaisir d’être libre Savoure chaque instant En... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2018

Couleur de braises

  Couleur de braise. Dans la fureur des cavalcades Dans la rumeur des algarades Dans les ardeurs des accolades Dans la chaleur des rigolades La vie brûle comme fournaise Et le cœur bat couleur de braise. Dans les élans des corps offerts Dans les désirs plus forts que fer Dans les envies vrillant les nerfs Dans l’impatience de la chair, La vie brûle comme fournaise Et le cœur bat couleur de braise. Dans la conquête de l’impossible Dans les sommets qui sont des cibles Dans les paris les plus terribles ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2018

Folles

Folles. Les choses à venir nous semblent un peu folles Sans compter toutes celles qui déjà nous affolent J’en connais de tout ça dont je sais qu’ils rigolent J’envie un peu parfois, ceux qui ont raté l’école. Car plus hélas j’en sais, sur les choses du monde Je comprends un peu mieux, où mène notre ronde Je vois autour de moi, pourtant continuer Tous ces comportements, qui vont tous nous tuer. Pourquoi mâcher ses mots, les dangers sont immenses Pourquoi dissimuler, où conduisent nos danses Pourquoi ne pas crier, que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]