Plaie d’argent
Si plaie d’argent n’est pas mortelle
Nombreux pourtant sont ceux qui mènent 
Des batailles assez cruelles
Pour en éprouver de la haine.
Autrefois seul coulait le sang
Mais à présent c’est bien l’argent
Celui qui rend bien plus puissant
Sans lequel on est indigent.
Tant qu’il coule de compte à compte
Que fonctionne encore la pompe
Celle sur laquelle on compte
On vit parfois en grandes pompes,
Mais lorsqu’il vient à se tarir 
Que ce compte on ne peut nourrir
Sachez qu’on peut même en mourir
Voyez à quoi ça peut tenir !
Entre ceux qui en ont tant
Qu’ils en oublient le mot argent
Et ceux auxquels il manque tant
Qu’ils ne sont même plus des gens,
L’argent est un poison mortel
En excès il déshumanise 
En défaut il vous paralyse,
C’est des dieux bien le plus cruel.
Si plaie d’argent n’est pas mortelle
Elle est à coup sûr bien de celle 
Qui empoisonne toute vie
Dès lors qu’on goûte à sa folie.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com