Dans une bulle.
Nous vivons chaque jour sur une corde raide
Sans trop être certain de quoi peut advenir
Nous ne pouvons pas plus faire un appel à l’aide
Car personne ne sait quel est notre avenir.
On a vu bien des flammes vigoureuses et fières 
S’éteindre très soudain, malgré cette lumière 
Et on sait de ces feux, qui paraissent mourant
Mais qui vivent pourtant, parfois jusqu’à cent ans.
Mais combien sommes nous, qui vivons au présent 
Qui n’avons pas le cœur, tourné vers d’anciens temps ?
Ou qui sont chaque instant, à ce point empressés 
De connaître demain, qu’aujourd’hui est passé.
À force de prévoir sans cesse ce plus loin
Nous nous privons de tout, et souvent à ce point
Qu’entre nos vieux regrets, et nos divers projets
Il n’y a plus de place, pour un autre sujet.
Combien les amoureux, sont alors héroïques 
De n’avoir pour dessein, que s’aimer tout de suite
Ils sont imperméables, à ce qui met en fuite
L’objet de leurs désirs, qui est plus prosaïque.
C’est pourquoi c’est aimer, la vraie priorité 
C’est aimer sans tarder, c’est aimer sans calcul
Il s’agit de rester, longtemps dans une bulle
Où l’on pourra s’aimer, toute une éternité.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com