Trop de questions.
Tant de questions qui nous hantent
Toujours les poser nous tente
Nous restons pourtant dans l’attente
De leurs réponses épatantes,
Posées depuis toujours
Par chacun tour à tour
Mais jamais de retour
Posées jour après jour
Questions bien inutiles
Pour des êtres fragiles
Seraient-ils imbéciles 
Ce serait trop facile.
Quand, comment, pourquoi ?
Tous les dieux restent cois
Quand la seule à poser 
Est tout à l’opposé 
Elle n’est pas pour nous
Égoïstes en tout
Elle est plutôt pour l’autre
Mais il y a peu d’apôtre 
La question est pour qui
Pas pour moi mais pour lui
La réponse est l’amour 
Et ce depuis toujours.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com