Un nuage posé.
Un peu d’encre c’est tout, quelques signes posés 
Tout est dans la manière, de bien les associer
La magie dans le sens, qui va naître ainsi
Peut être qu’une lumière, y va briller aussi.
L’amour qui n’est qu’un mot peut être ridicule 
Sauf s’il s’en va voler comme une libellule
Éclater dans les cœurs en des milliers de bulles
Pour y faire son nid, et bien d’autres émules.
La liberté n’est rien, sans ivresse de vivre
Si elle n’est appréciée, ailleurs que dans les livres
Si elle n’ouvre les portes, vers d’autres aventures
Si on reste enfermé, dans sa propre nature.
La joie dite comme ça, n’a pas assez d’éclat 
Elle doit exploser, dans l’appétit de vivre
Elle doit exprimer, la chance d’être libre
Rire au dedans de soi, comme une pensée ivre.
Le rêve nous emporte, s’il n’est pas fabriqué 
Seulement si nous mêmes, nous pouvons y jouer
Si nous avons des ailes, pour pouvoir naviguer
Si nous sommes léger, sans arrière pensée.
L’envie est mot sordide, s’il n’est pas sublimé 
Par les voies poétiques, ou des sens raffinés 
Si elle n’est qu’appétit, sans la joie des papilles
Si elle n’est qu’un élan, sans les yeux qui pétillent.
Un peu d’encre c’est tout, mais ce n’est pas assez
S’il n’y a pas du coeur, au cœur de nos pensées 
Un grain de poésie et de subtilité 
Un nuage posé, qui du ciel est tombé.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com