Voyage en train
Pour beaucoup la vie est comme un voyage en train
Soit en première classe soit sur un strapontin
Selon qu’on est vernis ou un pauvre sans rien
C’est un vrai paradis ou au mieux un train-train.
On y est trimbalé comme une marchandise 
Quand à d’autres elle offre, toutes ses friandises
Au pire de l’histoire, en wagon à bestiaux
Au mieux de l’expérience, dans le salon resto.
Pendant ce long voyage, la vie est loterie
Le ticket est gagnant, mais pour très peu pardi
On dit que pour cela, car tout y a un prix
Ils auront à se battre, pour rester dans ce nid.
Il en est qui descendent dans les premiers arrêts 
Leur trajet est bien court, tôt le train a sifflé 
La fin de leur partie, avant qu’ils l’aient jouée 
C’était là paraît-il, leur simple destinée.
Il en est qui arrivent, jusqu’à un terminus
Où ils ne reconnaissent personne dans le train
Ceux quand ils sont montés, dont ils tenaient la main
Sont déjà descendus, sans avoir de bonus.
Il en est qui regardent, le monde autour d’eux
Qui voient combien ce monde, peut être merveilleux
Qui se lèvent et partagent, ce qu’ils ont avec eux
Profitant du voyage, pour se connaître mieux.
Quand bien d’autres jalousent, tous ceux à côté d’eux
Ne posent leur regard, que pour leur bien à eux
Qui se méfient de tous, et qui ne sont heureux
Que lorsque ils ont pris, tous les biens autour d’eux.
On fera tous un jour, ce genre de voyage
On n’en connaîtra qu’un, qu’on soit fou ou bien sage
La direction du train, dépend un peu de nous
Même s’il n’y a qu’une fin, et la même pour tous.
Au cours de ce voyage, on pose tous des rails
Si l’on est responsable, pour ne pas qu’on déraille
Ceux venus après nous, prendront donc ce chemin
Celui qu’on a ouvert, en pensant à leur bien.
Mais trop de voyageurs, n’en prennent pas conscience
C’est pour leur seul plaisir, que bien trop ils dépensent 
Dans les trains à venir, ressources et subsistances
Même la direction, seront donc en souffrance.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com