Comprends-tu ?
Mais que crains tu mon coeur sinon la déchirure 
Cette grande douleur qui vient de la rupture
Mais que crains-tu mon âme sinon la solitude
Ce grand vide qui naît sous toute latitude ?
Que vois-tu ma raison que tout l’aveuglement
Quand les hommes n’ont plus que du ressentiment
Que vois-tu mon esprit que cet égarement 
Celui de tous ces hommes qui ne croient qu’à l’argent ?
Que sens-tu mon coeur dans ce grand abandon
Celui seul qui vous reste et n’a pas de pardon
Que ressens-tu mon âme dans la déréliction 
Qui s’abat sur celui qui n’a de direction ?
Comprends-tu ma raison cet attrait des impasses
Où les hommes s’engouffrent avec audace
Entends-tu mon esprit qu’au seul appel des cieux
Réagissent les hommes qui n’ont plus aucun dieu ?
Pierre-Jean BOUTET