Un jour peut être...
S’il me restait un an, peut être moins à vivre
Saurais-je alors bien ce qu’il faudrait choisir
Entre vivre à fond, tous mes derniers moments
Où préparer ma mort, pour partir proprement ?
Ne vit-on pas nous autres inconscients de nos fins
Repoussant tous nos choix, dans le fond, à demain
Nous faisons comme si nous étions éternels 
Comme si notre vie, n’avait un jour de fin.
S’il me restait un mois peut être moins à vivre
Saurais-je en le sachant, comment être l’arbitre
Entre vivre à fond tous les jours qui me restent
Où réfléchir un peu à tous mes derniers gestes.
Ne vit-on pas comme si on avait le temps
De mener nos projets, encore pour longtemps 
Regardons-nous nos vies et en se demandant
Ce que nous laisserons, à nos chers descendants ?
S’il me restait un jour, peut être moins à vivre
Saurais-je alors bien ce qu’il me faudrait dire,
Entre tous mes regrets et tous mes souvenirs
Saurais-je bien quoi dire avant que de partir ?
Ne vit-on pas nous autres toujours dans ce déni
Qu’un jour prochain peut être, il nous faudra partir,
Que l’heure du bilan est sans doute plus proche
Que le temps ce n’est pas de l’argent dans nos poches ?
S’il me restait une heure, peut être moins à vivre
Je sais bien dans ce cas ce que je pourrai dire
C’est à tous ceux que j’aime et bien à toi d’abord
Que je dirai merci, encore et encore.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com